• Article scientifique : Qui sont nos criquets ?

    La cage 

      Article scientifique : qui sont nos criquets. Le vivarium de nos criquets est constitué de:

    - un bac à sable qui sert aux femelles à pondre. C' est un pondoir.

    - un abreuvoir pour boire,

    - une ampoule électrique, allumée  24h sur 24 pour les réchauffer. 

     

    Nos criquets

    Leur description :

    Ils ont deux  antennes, quatre mandibules pour manger. Ils ont deux paires d’ailes pour voler. Ils ont  des élytres (ailes dures). Les criquets sont des insectes car ils possèdent 6 pattes : les deux grandes arrières leur servent à sauter. Elles se terminent par des griffes qui leur permettent de s’agripper.

    Leur long corps s’appelle l’abdomen.

    Leurs yeux sont marrons et striés.

    Ils vivent le jour : ils sont diurnes.

    Ils vivent deux à trois mois.

    Ils sont d’abord solitaires et ils deviennent grégaires (en groupes) quand ils se reproduisent.

     

    Leur reproduction :

    Le mâle est plus petit que la femelle, il est plus coloré, il est jaune. La femelle est plus grande et brune. Elle pond entre dix et trente œufs à chaque ponte. 

    Les criquets abandonnent leurs petits.

    Lors de l’accouplement, le mâle grimpe sur le dos de la femelle. L’abdomen du mâle rejoint celui de la femelle.  Celle-ci parfois le  repousse avec ses pattes antérieures pour qu’il tombe.

    La femelle pond dans le sable, il faut de la chaleur et de l’humidité pour que les œufs se développent.  Les œufs, en condition favorable, éclosent en trois semaines. 

     

    Leur lieu de vie :

    Les criquets ne peuvent vivre que quand il fait au minimum  28°.  Leurs œufs attendent, pour se développer, d’avoir les conditions idéales : chaleur plus humidité qui leur assurent des plantes toutes fraîches à manger. S’il fait trop froid ou trop sec, les œufs restent dans le sol et attendent  le bon moment pour éclore.(texte écrit par  la classe entière)

    Parfois, ils deviennent ravageurs : ils peuvent manger un champs en une heure et ils arrivent par milliers. On ne peut pas les arrêter, on aura beau les traiter, il sera déjà trop tard. Ils arrivent tellement vite.  On peut néanmoins traiter leurs œufs.  Cela arrive parfois en Amérique centrale, en  Afrique, à Madagascar, ou dans le sud de l’Europe. (texte de Xavier) .

     

                

     


  • Commentaires

    1
    gabi greunier
    Mardi 9 Décembre 2014 à 06:45
    vous pouvez effectuer des expériences montrant les conditions écologiques favorables et défavorables pour les criquets pèlerin, s'il vous plait, merci! J'adore votre blog, c'est utile pour notre projet d'SVT
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :